"Blondes have more fun" : The Legacy of Sabah



Sometimes when I am writing, I realise that I need something different than classical music. So I put on something different, like vintage Persian and Arabic music, the kind that my grandparents would have listened to during their youth. These songs are generally love songs, and are written on very beautiful music. 

Lately I’ve been listening to Sabah a lot. 


As a Lebanese, I’ve obviously known about her my entire life, and I’ve always been impressed by her life story, her multiple marriages that fascinated and scandalized the Middle East, her looks (many say that she is the one who started the plastic surgery epidemic in Lebanon), her extravagant costumes, and her longevity (she passed away a year ago at 87). 

As a friend of mine said, Sabah was, before Marilyn Monroe and Dolly Parton, the first to whom the saying “Blondes have more fun” applied. She was not just insanely talented, but flirtatious, funny and bubbly and shamelessly scandalous. The other great Lebanese diva, Fairuz, was, in the words of my friend, in the opposite, a “mater dolorosa” figure. However, Sabah’s life was not without pain; in fact she herself told an interviewer that her life was one period of suffering to another, with virtually no respite. So she coped with this suffering by being the fun, exuberant figure that the whole world knows and love.

I will leave you with a video of Sabah singing, but also this beautiful biographical short story about Sabah, written by another Lebanese blogger, the very talented Habiba Da Silva. 

Love, 
S
__
___
_________________________________________________________________________________


Par moments, quand je suis en train d’écrire, je me rends compte que j’ai besoin d’autre chose que de la musique classique. Alors je mets quelque chose de différent, comme de vieilles chansons perses et arabes, ce que mes grands-parents auraient pu écouter pendant leur jeunesse. Ces chansons, généralement des chansons d’amour, sont très bien écrites, sur de la musique très belle.

Ces derniers temps, j’ai beaucoup écouté Sabah. En tant que Libanaise, je l’ai connue toute ma vie, et j’ai toujours été très impressionnée par son histoire, ses marriages multiples qui ont fasciné et scandalisé le Moyen-Orient, son apparence physique (certains disent que c’est elle qui est à l’origine de la chirurgie esthétique au Moyen-Orient), ses tenues extravagantes et sa longévité (elle est décédée il y a un an, à 87 ans). 

Comme un ami l’a dit, Sabah était, avant Marilyn Monroe et Dolly Parton, la première à qui on aurait pu appliquer l’expression “Blondes have more fun”. Elle n’était pas juste incroyablement talentueuse, mais aussi dragueuse, pétillante, et très scandaleuse. L’autre grande diva Libanaise, Fairuz, était, selon mon ami, à l’opposé, une figure de “mater dolorosa”. Cependant, la vie de Sabah était loin d’être sans douleur ; elle a elle-même dit, lors d’une interview, que sa vie était une série de périodes de souffrance, sans le moindre répit. Et sa façon de faire avec a été de devenir cette femme amusante et exubérante que le monde entier connait et aime. 

Sur ce, je vous laisse avec une vidéo de Sabah qui chante, mais aussi cette excellente nouvelle biographique de Sabah, écrite par une autre blogueuse Libanaise, la très talentueuse Habiba Da Silva. 

Bises, 
S
__

No comments:

Copyright French Girl In DC 2016. Powered by Blogger.